Cadieux, Geneviève | La Fêlure, au choeur des corps

La Fêlure, au choeur des corps
© Geneviève Cadieux

Ajouter un mot-clé à cette œuvre permettra à plus d'utilisateurs de la découvrir!

Épreuves à développement chromogène sur bois, 1990

Le travail de Geneviève Cadieux bénéficie d’une importante reconnaissance tant sur la scène nationale qu’internationale. C’est d’ailleurs à la Biennale de Venise en 1990 que La Fêlure, au chœur des corps a été présentée pour la première fois. L’image du corps, souvent traité en analogie avec le médium photographique, apparaît comme un leitmotiv dans l’œuvre de cette artiste. À l’instar de la pellicule, la peau est considérée comme une surface sensible révélant la mémoire des instants vécus. La fragmentation et l’idée d’opposition sont également des constantes de sa pratique que nous retrouvons dans La Fêlure, au chœur des corps. Des lèvres entremêlées dans un baiser, flanquées de morceaux de chairs cicatrisées, jaillit une puissante dualité de sens qui vacillent entre l’étreinte passionnée de deux corps unifiés et la douleur associée à une séparation déchirante. La juxtaposition des images pour évoquer différentes pistes de lecture est une stratégie de narration qui est ici habilement exploitée. Elle permet à l’artiste d’aborder des questionnements tant sur les difficultés de la communication interpersonnelle que sur l’ambivalence des sentiments de désir, de souffrance et d’angoisse, terrains de réflexion qui animent l’œuvre de Cadieux depuis ses débuts.
Artiste
Cadieux, Geneviève
Titre
La Fêlure, au choeur des corps
Date de production
1990
Technique d'expression
Épreuves à développement chromogène sur bois
Dimensions
225 x 659 cm
Collection
Art contemporain (1950-2000)
Numéro d'inventaire
1991.02
Catégorie
Photographie
Culture / Référence culturelle
Canadienne; Québécoise
Mention
Achat
Sujet
Corps
Lieu de production
Montréal (Québec), Canada
Nombre d'éléments
3
Date de mise à jour
12 juin 2019

Le Musée national des beaux-arts du Québec a pour fonctions de faire connaître, de promouvoir et de conserver l'art québécois de toutes les périodes, de l'art ancien à l'art actuel, et d'assurer une présence de l'art international par des acquisitions, des expositions et d'autres activités d'animation. (Loi sur les musées nationaux, RLRQ, chapitre M-44)

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec du ministère de la Culture et des Communications.

Le MNBAQ tient à rendre toujours plus accessibles les oeuvres au bénéfice des citoyens et ainsi faire connaître et promouvoir notre richesse collective. Explorez la collection nationale où que vous soyez! La numérisation et la mise en ligne des oeuvres ont été réalisées dans le respect du droit d'auteur, le MNBAQ s'assurant d'obtenir les autorisations nécessaires auprès des ayants droit pour toutes les œuvres protégées en vertu de la législation.